Sommaire

Lorsqu'on essaye un fond de teint, on s'attend à ce qu'il réponde à un certain nombre de critères. Mais petit problème, pour satisfaire ces exigences, ils ont recours à des ingrédients souvent occlusifs. Résultat : les produits sont comédogènes. Alors comment choisir son fond de teint ? On vous parle de fonds de teint non comédogènes dans notre article !

Fond de teint non comédogène : le point sur les comédons

Les comédons sont de petites structures composées de sébum, et de cellules provenant de la couche cornée, qui remplissent la cavité du pore cutané et la bouchent. La partie superficielle du comédon s'oxyde à l'air ambiant, ce qui lui donne une couleur plus foncée, d’où le nom commun de point noir.

Les comédons apparaissent en général sur des zones spécifiques du visage, particulièrement riches en sébum, comme la zone T (front, nez, menton), mais elles peuvent aussi apparaître sur l'ensemble du visage.

Si la peau n'a pas tendance à produire de comédons, un ingrédient comédogène n'aura sur la peau aucune incidence. Pour qu'apparaisse une acné cosmétique, c'est-à-dire due à l'emploi de cosmétiques générant des points noirs, il faut qu'il y ait avant tout un terrain propice.

En revanche, si l'on a une peau qui a tendance à produire des points noirs, un produit comédogène pourra renforcer ce phénomène.

Enfin, si la peau est acnéique, un produit comédogène pourra enflammer l'acné et la rendre encore plus virulente.  

Les ingrédients comédogènes dans les fonds de teint

Un ingrédient comédogène est un ingrédient qui favorise l'apparition de comédons. Il exerce sur la peau une action occlusive qui va boucher les pores et empêcher l'écoulement du sébum sur la surface cutanée. Ces composantes sont essentiellement des substances grasses et particulièrement occlusives.

Parmi elles, on trouve :

  • les dérivés de la pétrochimie, comme les huiles minérales qui apparaissent sous le nom de pétrolatum, parafinum liquidum, la paraffine, la vaseline ;
  • certaines huiles végétales comme l'huile d'avocat, l'huile d'amande douce, l'huile de coco ;
  • les silicones ;
  • les cires animales comme la lanoline, la cire d'abeille ;
  • certains pigments, en particulier de couleur rouge.

Bref, la liste est longue. En fait, toute substance grasse que l'on étale sur la peau a un effet plus ou moins occlusif. Mais pas d'affolement, la situation n'est pas si grave. Il existe des produits non comédogènes qui vous faciliteront la vie.

Critères de choix du fond de teint non comédogène

Vous devez utiliser un produit adapté à votre peau :

  • Si votre peau est sèche, que les pores sont resserrés et qu'elle n'a pas tendance a produire de points noirs, tous les fonds de teint vous sont permis.
  • Si votre peau est mixte ou grasse, pour plus de prudence, misez sur les fonds de teint possédant la mention « non comédogène ». Leur base grasse est remplacée par de la glycérine, ou ses dérivés, qui contrairement à ce l'on croit, n'est pas grasse mais au contraire, favorise l'hydratation. Certains sont conditionnés en tube, et ont une consistance plutôt liquide.
  • Si votre peau est grasse ou acnéique, misez plutôt sur les fonds de teint poudre. Ces produits sont conditionnés en poudrier. Ils s'appliquent à l'aide d'un pinceau, et possèdent un bon niveau de couvrance.

Quel que soit le fond de teint employé, même s'il comporte la mention « non comédogène », s'il n'est pas retiré le soir, il créera à la longue des points noirs.

Pour éviter les comédons, la routine du démaquillage est essentielle. La peau doit être quotidiennement assainie et scrupuleusement débarrassée de toutes ses impuretés pour pouvoir bien fonctionner.