Sommaire

Une nuit trop courte,  une fatigue accumulée depuis plusieurs jours, un mauvais fonctionnement hépatique ? Tout se voit au niveau du contour de l'œil… Et ces ombres sous les yeux vous donnent un air fatigué et une petite mine triste. Vous voulez les camoufler, avoir un regard enjoué et lumineux malgré la fatigue? C'est possible si vous choisissez un bon anti-cernes, et surtout si vous avez la bonne technique pour l'appliquer.

Il est bon de rappeler que l'anti-cernes ne sert pas qu'à camoufler les signes de fatigue. Son but : rendre le teint le plus uniforme possible. Il dissimule aussi les petites imperfections de la peau, les petits boutons rouges, les tâches pigmentaires ou les cicatrices d'acné. Comment le choisir et l'appliquer ? À quel prix l'acheter ? Toutes les réponses maintenant.

Anti-cernes : à chaque problème son pigment

Vous voyez souvent des anti-cernes déclinés en différentes couleurs, des plus classiques aux plus improbables, et vous vous demandez l'intérêt de ces couleurs… Eh bien cela dépend du problème que vous voulez dissimuler. Suivant les principes de la  colorimétrie, chaque couleur possède une couleur opposée qui la neutralise. Et c'est bien ce que l'on cherche à faire quand on veut camoufler un problème...

Si vos cernes sont plutôt rouges ou rosés, utilisez un anti-cernes de couleur verte. Même chose si vous voulez camoufler un bouton rouge.  Si vos cernes sont plutôt bleus ou violacés, utilisez un correcteur beige clair ou jaune pâle. S'ils tirent plutôt sur le brun, utilisez un beige foncé.  

Prenez d'abord en compte la carnation de votre peau : une teinte trop claire risque de « jurer » avec votre teint : à défaut de camoufler le problème, elle ne fera que l'accentuer. Choisissez donc un demi-ton  en-dessous de votre carnation pour que le pigment se fonde à votre teint.

Composition et texture de l'anti-cernes

Les anti-cernes sont tout d'abord composés de pigments. Certains contiennent des agents hydratants, matifiants ou réflecteurs de lumière. D'autres sont enrichis de vitamines et possèdent aussi un effet anti-âge.

Pour ce qui est des textures, là aussi, vous avez l'embarras du choix. Globalement, sachez que plus les textures sont liquides, plus elles sont naturelles, mais moins  elles sont couvrantes. Si votre problème est peu apparent, une texture fluide et légère suffira. S'il est plus visible, optez pour une texture plus consistante.

Tenez compte également de votre type de peau : les peaux sèches préféreront les  textures fluides ou crémeuses. Les peaux grasses, les textures plus compactes ou poudreuses. 

Les sticks peuvent être parfois un peu secs, mais ils sont idéaux pour camoufler de petites zones comme des vaisseaux sanguins apparents ou de petits boutons.

Anti-cernes : technique d'application

Sur une peau propre et bien démaquillée, appliquez votre anti-cernes à l'aide d'un petit pinceau ou d'un coton-tige (il vaut mieux ne pas toucher le produit directement avec les doigts). Puis étirez-le doucement vers l'extérieur, jusqu'à ce que la zone à camoufler soit recouverte de façon complètement uniforme.

Appliquez ensuite votre fond de teint. À ce moment-là, si votre anti-cernes a bien été appliqué, vos cernes ne devraient plus apparaître. Pour une tenue longue durée, poudrez le fond de teint avec une poudre libre transparente. Elle donnera à l'ensemble une touche matifiante et naturelle.   

Prix des anti-cernes

Là aussi, ils sont variables. Vous en trouverez à partir de 12-13 €, mais ils se situent dans leur grande majorité autour des 20-25 €.

Certaines marques possèdent des produits enrichis de principes actifs plus spécifiques, comme des antioxydants ou  des vitamines. Leur prix se situe davantage autour des 40-50 €.

Pour aller plus loin :