Sommaire

La liste des composants de nos produits cosmétiques est longue. On compte très souvent des composés sulfatés, et le sodium lauryl sulfate est l’un des plus couramment utilisé. Comporte-il des risques pour notre santé ?

On vous en dit plus.

Sodium lauryl sulfate, c’est quoi ?

Le sodium lauryl sulfate (SLS), appelé aussi laurylsulfate de sodium (LSS) ou dodécylsulfate de sodium (SDS), est un tensio-actif sulfaté possédant une puissante action détergente :

  • c’est une molécule irritante ;
  • on la retrouve dans des produits cosmétiques couramment utilisée : certains gels douche, shampoings, gels nettoyants, savons, dentifrices, ou encore certaines mousses à raser ;
  • on retrouve également le SLS dans les produits de nettoyages industriels ;
  • c’est un produit peu cher, qui mousse et se conserve bien.

Notons qu’un tensio-actif, appelé aussi agent de surface ou surfactant :

  • est une composé qui modifie la tension superficielle d’un liquide lorsqu’il y est ajouté ;
  • c’est une molécule amphiphile, c’est-à-dire présentant une partie lipophile et une partie hydrophile ;
  • il a pour effet d’augmenter les propriétés mouillantes du liquide dans lequel il est ajouté, de former de la mousse ou des émulsions.

Dangers du sodium lauryl sulfate

Le SLS est présent dans de nombreux cosmétiques que nous utilisons quotidiennement, mais il présente pourtant un certains nombres de dangers :

  • il est irritant pour la peau, mais aussi pour les yeux et les voies respiratoires ;
  • il peut rendre la peau sèche, et provoquer des rougeurs et des démangeaisons ;
  • il est agressif pour les muqueuses ;
  • il peut être allergène ;
  • il peut donner des aphtes (utilisation de dentifrices contenant du SLS).

Son utilisation fréquente participe à éliminer la protection naturelle de la peau et du cuir chevelu. Ceux-ci se fragilisent et on peut voir apparaitre des pellicules au niveau du cuir chevelu.

Composition cosmétiques : autres ingrédients dangereux

Voilà quelques exemples de composés plus ou moins irritants que l’on retrouve dans les cosmétiques :

  • pas ou peu irritant :
    • coco glucoside ;
    • decyl glucoside ;
    • lauryl glucoside sodium ;
    • ou encore lauroamphoacetate ;
  • moyennement irritant :
    • cocamidopropyl betaine ;
    • disodium cocoamphodiacetate ;
    • disodium laureth ;
    • sulfosuccinate ;
    • ou encore sodium coco sulfate ;
  • irritant :
    • ammonium lauryl ;
    • sulfate sodium laureth ;
    • sulfate sodium lauryl ;
    • sulfate sodium lauryl sulfoacetate ;
    • ou encore sodium myreth sulfate.

Pour aller plus loin :